SOMMAIRE JUIN 2015


Alcoologie et Addictologie 2015 ; 37 (2) : 101-200

103 Editorial

La SFA compte sur vous
Mickaël Naassila
   
RECHERCHE
.............................
105 Médecine générale. Prévalence du mésusage de l'alcool et attitudes des médecins libéraux

Marie Blanquet, Fleur Peyrol, Florence Morel, André Morge, Bertrand Maradeix, Laurent Gerbaud, Pierre Michel Llorca
   
115 Mésusage de clonazépam et troubles anxieux. Etude comparative chez de jeunes condamnés d'origine créole sur l'île de la Réunion en 2011

Sophie Rasson, David Mete
   
125 Cannabis et jeunes consultants de centres d'examens de santé

Nane Copin, Christine Geslain, Sylviane Vol, Gabrielle Errard, Patrick Lepinay, Gaëlle Gusto, Olivier Lantieri, Jean Tichet
   
137 Expérimentation du FibroScan® en Csapa. Etude qualitative Csapascan

Catherine Reynaud-Maurupt, Juliette Foucher, Victor de Lédinghen
   
PRATIQUE CLINIQUE
.............................
145 Intoxication aiguë au baclofène. Particularités et principes thérapeutiques

> Christophe Giobellina, Laurent Vallotton, Bertrand Yersin, Pierre-Nicolas Carron
   
REGARD CRITIQUE
.............................
149 Vraies et fausses révolutions en alcoologie. I – L'alcoologie du XXe siècle

Michel Craplet
   

LIBRES PROPOS DE...

.............................
159

Pascal Dibie


> La mise hors de soi comme art

   
CONGRES
.............................
161 6es assises de la FFA. Addictions, risques et dommages : vers un consensus
  > Octobre 2014, Paris
   
167 8e congrès national de la SFT. Tabagisme : enjeu majeur de santé publique !
  > Novembre 2014, Paris
   
VIE DE LA SFA
.............................
175 Journées de la SFA, 18-20 mars 2015, Paris. Les acteurs de terrain aux côtés du patient
185 Assemblée générale de la SFA. 20 mars 2015, Paris
   
RECHERCHE INTERNATIONALE
.............................
189 Alcool, autres drogues et santé : connaissances scientifiques actuelles
  > Jean-Bernard Daeppen
   

 

 

 

 

 

RESUMES JUIN 2015 / ABSTRACTS JUNE 2015

 

 Médecine générale. Prévalence du mésusage de l'alcool et attitudes des médecins libéraux

Marie Blanquet, Fleur Peyrol, Florence Morel et al.

Contexte : l'alcool est la deuxième cause de mortalité évitable en France et a un coût sociétal élevé. Le dépistage est une mission des médecins généralistes. Les objectifs étaient de mesurer la prévalence des usages à risque et nocif d'alcool et d'analyser les attitudes des médecins généralistes. Méthode : une étude observationnelle et une étude d'opinion ont été conduites de mai à octobre 2011 dans le département du Puy-de-Dôme. Les médecins généralistes inclus avaient une activité libérale. Les patients inclus étaient âgés d'au moins 18 ans et avaient consulté leur médecin traitant. Le mésusage était mesuré par le questionnaire FACE et les attitudes des médecins par le questionnaire du projet de l'Organisation mondiale de la santé sur l'alcool. Résultats : 60 médecins ont participé à l'enquête ; ils ont inclus 428 patients. La prévalence des usages à risque et nocif était de 17,5 %. Les médecins exprimaient une légitimité et une adéquation tout autant qu'une faible confiance en eux et une faible satisfaction professionnelle quant à la prise en charge des patients en mésusage. Discussion : la prévalence de l'usage à risque et nocif d'alcool est élevée. Les médecins généralistes restent dans une attitude curative et ambivalente.

Mots-clés : Mésusage de l'alcool – Médecine générale – Prévention – Repérage précoce – Intervention brève.

General medicine. Prevalence of alcohol abuse and attitudes of private practitioners

Background: alcohol is the second leading cause of avoidable mortality in France and representd a high cost for society. General practitioners are at the forefront of detection of alcohol abuse. The objectives of this study were to determine the prevalence of risk drinking and harmful drinking and to analyse the attitudes of general practitioners. Method: an observational and opinion study was conducted from May to October 2011 in the Puy-de-Dôme department. Private practice general practitioners included patients over the age of 18 years and consulting their general practitioner. Alcohol abuse was measured by the FACE questionnaire and doctors' attitudes were measured by the World Health Organization alcohol programme questionnaire. Results: 60 general practitioners participated in the survey and included 428 patients. The prevalence of harmful and risk drinking was 17.5%. Doctors expressed legitimacy and adequate skills just as frequently as low self-confidence and low professional satisfaction concerning the management of alcohol abuse patients. Discussion: the prevalence of harmful and risk drinking is high. General practitioners have a persistently ambivalent and curative attitude.

Key words: Alcohol abuse – General practice – Prevention – Early detection – Brief intervention.


Mésusage de clonazépam et troubles anxieux. Etude comparative chez de jeunes condamnés d'origine créole sur l'île de la Réunion en 2011

Sophie Rasson, David Mete

Contexte : cette étude examine le lien entre mésusage de clonazépam et troubles anxio-dépressifs chez des hommes condamnés à une peine d'emprisonnement. Méthode : le diagnostic de trouble anxieux a été établi selon l'échelle Hospital anxiety and depression scale (HADS) puis comparé entre consommateurs de clonazépam avant incarcération et non- consommateurs. Les diagnostics psychiatriques ont été comparés parmi les consommateurs entre ceux ayant consommé avant le passage à l'acte (PAA) et ceux n'ayant pas consommé. Les habitudes de consommation des sujets anxieux ont été décrites, puis une association a été recherchée entre trouble anxieux et conséquences pénales du PAA. Les participants ont été sélectionnés parmi des prisonniers français d'origine créole condamnés depuis le 1er janvier 2011 au Centre de détention du Port (île de La Réunion). Résultats : le diagnostic de trouble anxieux était indépendant de la consommation avant incarcération (p = 0,287) ; les scores HADS total et anxiété étaient plus élevés chez les consommateurs (p < 10-4 pour les deux). La consommation avant le PAA était associée à un score HADS anxiété supérieur ou égal à 8/21 (p = 0,002). Les consommateurs au moment du PAA présentaient des signes de dépendance. Discussion : le mésusage de clonazépam au moment du PAA est associé aux troubles anxieux chez les détenus.

Mots-clés : Abus de substance – Clonazépam – Trouble anxieux – Passage à l'acte – Prison.

Clonazepam abuse and anxiety disorder. Comparative study in young Creole prisoners in Réunion island in 2011

Background: this study examined the link between clonazepam abuse and anxiety and depressive disorders in male prisoners. Method: the diagnosis of anxiety disorder was established according to the Hospital Anxiety and Depression Scale (HADS) and was then compared between clonazepam users prior to imprisonment and non-users. Psychiatric diagnoses among clonazepam users were compared between those who had used clonazepam prior to the crime and those who had not previously used clonazepam. The substance use habits of anxious subjects were described and an association between anxiety disorder and the penal consequences of the crime was then investigated. Participants were selected from among French Creole prisoners sentenced since 1st January 2011 to the Port prison (Réunion). Results: the diagnosis of anxiety disorder was independent of clonazepam use prior to imprisonment (p=0.287); total HADS and anxiety scores were higher among clonazepam users (p<10-4 for both). Clonazepam use prior to the crime was associated with an HADS anxiety score greater than or equal to 8/21 (p=0.002). Clonazepam users at the time of the crime presented signs of dependence. Discussion: clonazepam abuse at the time of the crime was associated with anxiety disorder among prisoners.

Key words: Substance abuse – Clonazepam – Anxiety disorder – Crime – Prison.


Cannabis et jeunes consultants de centres d'examens de santé

Nane Copin, Christine Geslain, Sylviane Vol et al.

Objectif : cette étude décrit l'usage de cannabis chez des consultants de centres d'examens de santé âgés de 15-25 ans. Méthodes : de décembre 2007 à septembre 2009, dans 14 centres d'examens de santé, les consultants fumeurs de tabac et/ou de cannabis âgés de 15-25 ans ont répondu au questionnaire spécifique TACADO (Tabac, cannabis, adolescent) permettant d'explorer les différentes facettes de leurs consommations. Les facteurs associés à une consommation quotidienne de cannabis et à la perception des effets négatifs du cannabis (score CAST > 4) ont été analysés par régression logistique pas à pas. Résultats principaux : parmi les 1 870 participants, 35,3 % (45,6 % des hommes et 27,1 % des femmes) consommaient du cannabis, de façon occasionnelle pour 16,0 %, régulière pour 3,0 % et quotidienne pour 16,3 %. Le ressenti des effets négatifs du cannabis était associé à la dépendance au tabac (hommes). Comparés aux jeunes scolarisés ou étudiants, les consultants apprentis, en formation, au chômage, en insertion ou en activité professionnelle consommaient plus fréquemment du cannabis quotidiennement (femmes) et ressentaient plus les effets négatifs du cannabis (hommes). Discussion : ces résultats invitent à accorder une attention particulière aux consommateurs de tabac et aux jeunes suivant des filières professionnalisantes ou en recherche d'emploi dans les actions de prévention de l'usage du cannabis chez les 15-25 ans.

Mots-clés : Cannabis – Tabac – Jeunes – CAST – Centre d'examens de santé.

Cannabis and young people who consult health examination centres

Aim: this study describes cannabis use among attendees of a health examination aged 15-25. Methods: from December 2007 to September 2009, tobacco and/or cannabis users volunteering for a health check-up in 14 health centres completed the TACADO (Tabac, cannabis, adolescent) questionnaire, which allowed exploring the multiple facets of their consumption. Factors associated with daily and problematic cannabis use (CAST score>4) were analysed by stepwise logistic regression. Results: among the 1'870 participants, 35.3% (45.6% of men and 27.1% of women) were cannabis users: 16.0% were occasional, 3.0% regular and 16.3% daily users. Problematic cannabis use was associated with dependency on tobacco (men). Apprentices, trainees, participants being provided support for entering the job market, unemployed or working youths were more frequently daily cannabis users (women) and problematic users (men) in comparison to participants still in school or students. Conclusion: these results call for paying special attention to tobacco users as well as youths in vocational pathways and those seeking employment when conducting actions for the prevention of cannabis use among 15-25 years old.

Key words: Cannabis – Youth – CAST – Tobacco – Health centre.


Expérimentation du FibroScan® en Csapa. Etude qualitative Csapascan

Catherine Reynaud-Maurupt, Juliette Foucher, Victor de Lédinghen

La réalisation d'un FibroScan® peut-elle amener les sujets fréquentant les Csapa à une prise en charge de leur hépatite chronique virale ? Cette étude qualitative, conduite dans plusieurs Csapa équipés de cet appareil, s'appuie sur l'analyse de 53 entretiens approfondis menés avec des usagers de drogues et des professionnels travaillant auprès d'eux. Le positionnement de cet appareil dans les structures d'addictologie favorise l'adhésion des patients à la prise en charge de leur hépatite virale et remobilise les équipes autour du dépistage et de la prise en charge des hépatites. Le FibroScan® permet aussi aux soignants de mieux alerter les patients sur les méfaits de leur consommation d'alcool. L'unité de lieu qui associe prise en charge en addictologie, prélèvement sanguin pour le dépistage sérologique, FibroScan® pour l'évaluation de la fibrose hépatique et consultations avancées d'hépatologie constitue un atout majeur pour renforcer la prise en charge globale de ces patients, notamment ceux qui sont en rupture de liens institutionnels et/ou en situation de fragilité sur le plan psychique. L'efficacité de ce dispositif est toutefois conditionnée par la capacité des équipes spécialisées en addictologie à se mobiliser dans une approche pluridisciplinaire, mais aussi par leur sensibilité à la notion de santé publique.

Mots-clés : FibroScan® – Hépatite virale – Csapa – Etude qualitative.

Experimentation of FibroScan® in alcohol management centres. Qualitative Csapascan study

Can FibroScan® encourage subjects attending a Csapa (alcohol management centre) to seek treatment for their chronic viral hepatitis? This qualitative study conducted in several Csapa centres equipped with this apparatus was based on the analysis of 53 detailed interviews with drug users and their healthcare professionals. Use of this apparatus in addiction medicine structures promotes patient adherence to the management of viral hepatitis and remobilizes the teams concerning detection and management of hepatitis. FibroScan® also allows health-care professionals to more effectively warn their patients about the harmful effects of their alcohol consumption. Addiction medicine management, collection of blood samples for serological screening, FibroScan® for evaluation of hepatic fibrosis and specialized hepatology consultation all in the same place constitutes a major advantage to reinforce the global management of these patients, especially those who are desocialized or who are psychologically vulnerable. However, the efficacy of this approach depends on the capacity of specialized addiction medicine teams to develop a multidisciplinary approach, but also their public health awareness.

Key words: FibroScan® – Viral hepatitis – Csapa – Qualitative study.


Intoxication aiguë au baclofène. Particularités et principes thérapeutiques

Christophe Giobellina, Laurent Vallotton, Bertrand Yersin, Pierre-Nicolas Carron

En raison de sa prescription croissante pour des indications d'aide à la réduction des consommations ou au maintien de l'abstinence à l'alcool, le risque d'intoxication volontaire ou accidentelle au baclofène s'accroît et favorise l'admission aux urgences ou en réanimation de comas profonds. La difficulté diagnostique repose sur une relative méconnaissance de cette substance et sur le fait que le baclofène ne fait pas partie des substances mises en évidence par les examens toxicologiques de dépistage habituels. La modification de la pharmaco- cinétique du baclofène en cas de surdosage expose le patient à un coma prolongé, nécessitant dès lors un soutien ventilatoire de longue durée. De manière paradoxale, le baclofène expose également à un risque potentiel de convulsions. En cas de prise en charge adéquate, le pronostic est excellent dans la majorité des cas. En partant d'un cas clinique illustratif et d'une revue de littérature, nous proposons une synthèse des principes de prise en charge d'une intoxication aiguë au baclofène.

Mots-clés : Baclofène – Coma – Intoxication – Convulsion.

Baclofen poisoning: specific aspects and medical management

Baclofen is widely used for the treatment of neurological spastic syndromes and has been recently proposed for the treatment of alcohol dependence. The risk of accidental or self- intoxication with baclofen may therefore increase in the future. Baclofen overdose affects the autonomic nervous system and produces an inhibitory effect on the central nervous system. The classic clinical presentation involves prolonged impaired consciousness or coma and neurovegetative symptoms. Paradoxically, baclofen overdose may also promote the occurrence of seizures. The emergency management is mainly supportive and, in the majority of cases, the prognosis appears excellent. Herein we report a case of baclofen self-intoxication and review the literature regarding the toxicity of baclofen, the clinical presentation of an acute baclofen poisoning and the related principles of management.

Key words: Baclofen – Coma – Intoxication – Seizure.


 Vraies et fausses révolutions en alcoologie. I – L'alcoologie du XXe siècle

Michel Craplet

L'auteur est parti de la popularité actuelle du thème du "changement de paradigme" en alcoologie. Cette expression veut souligner que des attitudes médicales anciennes (comme la "prescription" d'abstinence) devraient être remplacées par des programmes nouveaux (telle la réduction des risques et des dommages). Pourtant, en suivant l'histoire de l'alcoologie, nous pouvons voir que cette idée de changement n'est pas pertinente, tout simplement parce qu'il n'a jamais existé de paradigme dans l'alcoologie non protocolisée du XXe siècle. L'auteur le montre en explorant les positions théoriques des alcoologues classiques et en décrivant la manière dont ils proposaient l'abstinence, non comme un idéal, ni même comme un objectif, mais comme un simple outil thérapeutique, et seulement à ceux pour qui elle semblait nécessaire. L'auteur avancera une interprétation de cette invention d'un "changement de paradigme" dans la seconde partie de l'étude.

Mots-clés : Histoire – Addictologie – Alcoologie – Abstinence – Réduction des risques.

True and false revolutions in alcohol rehabilitation. I - Alcohol rehabilitation in the 20th century

The author analysed the current popularity of the "change of paradigm" theme in alcohol rehabilitation. This expression is designed to emphasize that old medical attitudes (such as the "prescription" of abstinence) need to be replaced by new programmes (such risk reduction and damage reduction). However, a review of the history of alcohol rehabilitation shows that this idea of change is not relevant, simply because a paradigm never existed in the non-standardized world of alcohol rehabilitation of the 20th century. The author illustrates this statement by investigating the classical theoretical positions of alcohol rehabilitation physicians and by describing the way in which they proposed abstinence, not so much as an ideal, or even as an objective, but as a simple therapeutic tool, and only to those patients in whom it appeared necessary. The author will propose an interpretation of this invention of a "change of paradigm" in the second part of the study.

Key words: History – Addiction medicine – Alcohol rehabilitation – Abstinence – Risk reduction.